0

Découvrez les plantes dépolluantes pour la maison !

Vivre au vert en joignant l’utile à l’agréable, c’est possible grâce aux plantes dépolluantes, réputées pour assainir l’air de nos maisons, chargé de substances nocives. En effet, l’air intérieur est 5 à 10 fois plus pollué que l’air extérieur, d’où la multiplication de diverses maladies et affections respiratoires, dont les cancers. Les sources de pollution sont diverses : peintures, produits d’entretien, colles, acariens, moquettes…

Heureusement, des solutions existent. D’abord, limiter les sources de pollution en utilisant des produits non nocifs autant que faire se peut; c’est sain, bon marché et efficace. Exemple : utiliser le vinaigre pour venir à bout des résidus de graisse. Ensuite, éviter les espaces confinés. Pour cela, il faut aérer régulièrement et éviter de surchauffer les pièces. Enfin, penser aux plantes dépolluantes. Des touches de verdure bien placées serviront non seulement à faire joli mais aussi à préserver votre santé et celle de votre proches.

Bien sûr, n’importe quelle plante verte ne fait pas l’affaire.

Il existe une liste de plantes spécifiques passées maîtres en épuration de l’air, chacune dans un mode particulier. Ainsi, pour humidifier l’air, la fougère, le gerbera et le pothos sont tout à fait indiqués. De même, le chlorophytum est un bon absorbant de monoxyde de carbone tandis que le cactus préfère les ondes magnétiques.

Nous passons près de 80% de notre temps dans les espaces intérieurs, maison ou bureau, d’où la nécessité d’avoir des plantes adaptées. Il a été ainsi prouvé qu’en milieu professionnel les maux de tête et de gorge baissent significativement avec l’introduction de plantes dépolluantes appropriées. De plus, le vert est une couleur apaisante et tonifiante : parfaite pour une ambiance de travail zen et efficace !

Quels sont les polluants qui se trouvent dans votre maison ?

Sans que vous soyez en mesure de signaler la pollution de l’air intérieur a une origine très variée et se trouve dans un grand nombre de logements. De plus, souvent nous n’y pensons pas, mais les matériaux de construction, les revêtements de sol, les murs, les peintures, les vernis, les colles de papiers peints et de tapis, les meubles en bois aggloméré, les produits d’entretien ménager, les désodorisants, les émanations des appareils de chauffage et la fumée du tabac polluent insidieusement l’air que nous respirons.

  • Un aperçu de tous les polluants présents dans votre maison :
  • L’ammoniac est lié aux produits ménagers et de bricolage.
  • Les émissions de benzène proviennent des encres, des peintures, des plastiques, des détergents, des fumées de cigarette, des produits de bricolage ou des meubles.
  • Le formaldéhyde résulte de l’émanation de panneaux de bois agglomérés, de colles à tapis, de la laine de roche comme le verre, de textiles d’ameublement, de papiers peints, ainsi que de boilers et de fumée de cigarette.
    Le monoxyde de carbone est le résultat des émanations, du chauffe-eau à la combustion du gaz et des cigarettes.
  • Le toluène provient de la présence de vernis, de colles, de tapis, de moquettes, de traitements du bois, de produits dits aqueux ainsi que de savons et de laques.
  • Le xylène et le trichloréthylène se trouvent dans les colles, les vernis, les peintures et les dégraissants.

En résumé, cela peut avoir un impact sur votre santé. En fait, à plus faibles doses, ils provoquent des allergies, des crises d’asthme ainsi que des maux de tête et de la nervosité. Enfin, à fortes doses, ils pourraient avoir des effets cancérigènes.

Pour contrer ces effets néfastes, rien de plus simple que de sélectionner quelques plantes, que l’on trouve dans tout le jardin, c’est utile et en plus c’est joli pour votre intérieur.

5 plantes dépolluantes à mettre dans sa maison

1- L’Areca : un palmier intérieur facile à vivre : Originaire de Madagascar, il apprécie les températures avoisinantes de 20°c et peut atteindre 1,5 mètres de haut. Ce palmier absorbe le CO2 et le transforme en oxygène.

2-Le Sansevieria : la plante de votre chambre ! Il transforme le CO2 et le transforme en oxygène pendant la nuit. De l’Afrique et des pays tropicaux comme l’Inde. La Sansevieria doit son nom au prince italien Radovan di Sangro, originaire de San Severo. C’est une plante facile d’entretien qui nécessite peu de soins.

Important : Il est préférable de placer le Sansevieria hors de portée des enfants et des animaux, étant donné son potentiel toxique.

3-Le Philodendron – un petit absorbeur de formaldéhyde également : produit chimique volatil utilisé dans la fabrication connu pour causer certains cancers ainsi que du toluène et du monoxyde de carbone… Ultra résistant et facile à entretenir : peu d’éclairage, ni beaucoup d’eau. Il est régulièrement dimensionné pour gagner en beauté et en effet.

4- Le Spathiphyllum : aucun polluant ne résiste au spatiphyllum ! Une plante qui produit de très belles fleurs blanches en corolles. Elle a besoin de lumière pour fleurir. Efficace contre le benzène, le trichloréthylène, le xylène, le formaldéhyde et l’ammoniac… Cette plante est aussi un bon allié dans la maison. Pensez à l’arroser régulièrement.

5-L’Anthurium : idéal dans la cuisine ou la salle de bain. En plus d’être jolie, elle est très efficace contre l’ammoniaque. Pour son bien-être, il apprécie particulièrement les ambiances chaudes et humides, il est donc parfait dans la cuisine et dans la salle de bain.

En savoir plus : 

1o plantes dépolluantes pour la maison sur Passeport Santé

 

Vegetal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *