0

Plongez et découvrez la beauté de la flore sous-marine !

Une grande partie du règne végétal vit sous l’eau et demeure bien peu connue des amateurs de plantes. Pourtant, les plantes subaquatiques offrent par leurs variétés, leurs formes et leurs couleurs, un spectacle éblouissant. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, il est tout à fait possible d’aller à la rencontre de ce monde sous-marin sans avoir besoin d’être un plongeur aguerri ou muni d’un sous-marin. En effet, il est possible de partir à la découverte depuis le bord de la côte avec un simple masque de plongée et un tuba. La Côte d’Azur est une destination intéressante pour l’observation des plantes subaquatiques. Dans cet article, nous faisons le point sur les choses à savoir pour aller admirer les nombreuses espèces végétales qui peuplent les mers.

 

  • Le matériel de plongée.

 

L’exploration de la flore sous-marine peut se faire depuis la surface, ce que l’on appelle le snorkeling ou bien la « randonnée de surface ». Pour cette activité, vous aurez besoin d’un masque, d’un tuba et accessoirement de palmes si vous souhaitez parcourir de longues distances. Le masque de plongée est une pièce essentielle de l’équipement, prenez soin de choisir un masque avec une jupe ajustée à la forme de votre visage. Il ne doit pas y avoir d’infiltration d’eau à l’intérieur du masque lorsque vous plongez votre tête sous l’eau. Parmi les meilleurs masques, on peut citer les masques de plongée Cressi, ou bien encore Aqualung. Les masques Cressi (fabriqués en Italie) sont plus facilement trouvables en Europe. Si vous souhaitez faire de la chasse sous-marine ou de l’apnée en profondeur, pensez à opter pour un masque avec un faible volume d’air interne afin de faciliter la compensation de la pression au moment de la descente. Si vous ne faites que du snorkeling, privilégiez un masque avec un champ de vision le plus large possible.

Pour ne pas avoir froid, une combinaison de plongée sera nécessaire, sauf si vous plongez en plein été où la température de l’eau dépasse régulièrement les 25 °C. Une combinaison de 3 mm d’épaisseur peut suffire dans les eaux de 20 à 25 °C, mais une épaisseur supérieure à 5 mm sera nécessaire si vous souhaitez vous aventurer dans les eaux plus froides. Il est important de ne pas avoir froid pendant la randonnée aquatique. Enfin, sachez que si vous souhaitez plongée en profondeur (sous 5 m), il vous faudra une combinaison même en plein été car la température de l’eau y est plus froide qu’à la surface.

 

  • La flore que vous pourrez observer.

 

Un type de végétation incontournable lorsque l’on plonge en Méditerranée depuis le bord de l’eau sont les herbiers, aussi appelées prairies sous-marines. Ces herbiers sont souvent constitués de posidonies. La Posidonie de Méditerranée (Posidonia oceanica) est une espèce endémique de la mer Méditerranée. Elle est exigeante en lumière, pour cette raison, elle se trouve entre la surface et 40 m de fonds. Cette plante est très présente au bord du littoral, vous aurez donc certainement la chance de la croiser. Elle est importante pour l’écosystème, car elle héberge de nombreux petits poissons et permet de lutter contre l’érosion des sols. 

Une deuxième plante très présente dans les herbiers est la cymodocée. La cymodocée (Cymodocea) est une plante marine herbacée en forme de ruban vert. Elle ressemble à la posidonie mais ses feuilles sont plus étroites.

Par ailleurs, la mer Méditerranéenne regorge d’algues de toutes les couleurs. Brunes, vertes ou rouges. Ces plantes aux mille vertus font partie de l’alimentation dans certaines cultures. Ainsi, les japonais en consomment beaucoup. En France, elles sont relativement peu consommées.

Contrairement à ce que leur aspect extérieur pourrait laisser croire (elles sont généralement arrimées à un rocher), les anémones de mer ne sont pas des plantes mais des animaux ! Si vous en croisez, il ne faut pas les déplacer.

D’une façon générale, lors de vos explorations sous-marines, il est important de protéger la biodiversité de l’environnement marin. Il ne faut donc rien prélever, ni rien dégrader. La posidonie et la cymodocée sont d’ailleurs des espèces protégées. La nature vous le rendra et vous pourrez continuer de vous émerveiller. 

Vegetal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *